art_35


art_11

La répartition du vignoble

La répartition du vignoble
La répartition du vignoble
Le vignoble et les chais ont été pensés dans le respect du produit, du terroir et surtout dans le but d'offrir une qualité toujours plus élevée à nos consommateurs.

Le vignoble compte aujourd'hui 29 ha répartis entre les cépages de l'appellation :

  • Cépages rouges

Merlot : 18 ha
Malbec : 1.40 ha
Cabernet sauvignon 1,60 ha

  • Cépages blancs

Sauvignon blanc : 5 ha
Sauvignon gris : 1 ha

Une partie du vignoble est encore plantée à la densité imposée par le décret d'appellation il y a quelques années. Pour améliorer la qualité des raisins, Patrick et Marie-Claude ont commencé une restructuration du vignobleavec une densité de plantation plus forte. La densité de plantation de toute nouvelle parcelle est de 5500 pieds/ha. Cette densité plus forte permet d'accroître la concurrence entre les pieds et donc de mieux rationner les ressources tout en limitant les rendements par pied.



art_13

Nos démarches pour le respect de l'environnement et nos engagements pour la qualité

Nos démarches pour le respect de l'environnement et nos engagements pour la qualité
Nos démarches pour le respect de l'environnement et nos engagements pour la qualité

Dans un souci de respect de l'environnement et de la qualité des vins du Château Bois-Vert, nous sommes adhérents du programme OPTIMUS. OPTIMUS est un réseau d'une cinquantaine de viticulteurs de la zone Saint André du Cuzac / Saint Ciers sur Gironde. Les viticulteurs sont suivis par des techniciens et  guidés par les résultats de quarante stations météo du secteur. Ces techniciens assurent le suivi des traitements phytosanitaires, des stocks des produits phytosanitaires et de l'état sanitaire du vignoble ; tout ceci dans le but de traiter au plus juste. Un cahier des travaux réalisés sur l'exploitation est édité en fin de campagne ce qui permet pour chaque vigneron d'assurer la traçabilité de ses vins depuis la vigne.

Patrick et Marie-Claude ont aussi mis en place d'autres projets pour protéger l'environnement.

Les effluents vinicoles sont collectés dans un bac décanteur puis dans une cuve de stockage. Les effluents, débarrassés des molécules néfastes pour l'environnement sont par la suite épandues  sur des prairies selon un cahier des charges particulier et précis.

2008 a été synonyme de nombreux investissements, tant sur le point du respect de l'environnement que sur le point de la qualité.

Un nouveau projet  a vu le jour dans le courant de l'année 2008, en partenariat avec 4 viticulteurs voisins (en CUMA) pour créer une plateforme de lavage des engins viticoles (en particulier des appareils de traitements phytosanitaires) et monter un Phytobac®. Le Phytobac® est un système de récupération et dégradation des effluents phytosanitaires, constitué d'un bac isolé du milieu environnant et rempli d'un mélange de terre et de matière organique (paille). Les substances actives sont dégradées, principalement par voie microbiologique, comme dans le sol.

L'un des derniers investissements du domaine est le Pulvéjuste. C'est une rampe de désherbage qui permet de diminuer les doses de matière active (seulement 1l par ha au lieu de 5 l/ha) en utilisant les produits purs et donc en éliminant totalement les effluents de désherbants.

Enfin, souhaitant améliorer la qualité de la vendange à l'arrivée au chai, la machine à vendanger a été changée pour la récolte 2008 . Cette nouvelle machine est équipée de la dernière technologie en termes de nettoyage de la vendange : L'égreneur embarqué. Le tri étant réalisé directement à la récolte, il n'y a aucun phénomène de macération avec les parties végétales (rafles, feuilles, etc.), ce qui évite les notes végétales dans le vin.

De nouveaux investissements sont prévus en 2015, table vibrante et table de tri Delta trio (Bucher) pour un tri encore plus précis de la récolte au chai. qui permet d'éliminer la totalité des pétioles et conserver que les baies entières.

L'adhésion en CUMA permet à Patrick et Marie-Claude de disposer de matériels récents et performants qu'ils ne pourraient avoir à titre personnel.